bbc-expertise054001.jpg
Présentation de l'Audit
Etat Initial
Etat projeté N°2
Description de l'existant
Calculs Etat Initial
Etat projeté N°1
Présentation
Etat Initial
Etat Projeté 1
Etat Projeté 2
Synthèse
Label BBC
Les CEE
Résidentiel
Co-Propriété
Tertiaire
ACCUEIL
Formations
Agrandir
Agrandir
Agrandir
Agrandir
Agrandir
La Société
Mentions Légales
Contactez-nous
Nos Savoir Faire
Certificats C2E
Formations
Plan du site

ETAT INITIAL

REPARTITIONS DES DEPERDITIONS
NOTATION DES PERFORMANCES
SYNTHESE DE L'ETAT INITIAL
Hors le rendement du système de chauffage et ECS, le bâti montre des points faibles qu'il faut impérativement traité : ventilation, plancher bas, baies. Les ponts thermiques ne seront pas traités : une isolation par l'extérieur n'apporterait pas une augmentation des performances suffisantes pour un amortissement rapide, dans notre cas.
Ce tableau confirme les interventions à mettre en oeuvre. Les murs isolés sont à laisser dans l'état. Le plafond haut (toiture) sera traité avec un nouvel isolant et d'un épaisseur légèrement supérieur pour compenser le vieillissement. De façon impérative, les baie, le plancher bas, la ventilation seront traités. Le chauffage et l'ECS le seront spécicifiquement.
Ce document est la synthèse des déperditions par type de surface.
DESCRIPTION DU BÂTI
La structure de la construction apparaît saine.
Les murs ont une épaisseur hors tout de 38cm et sont constitués, à partir de l'extérieur : enduit, moëllon creux de 20 cm d'épaisseur, 10 cm de laine de verre, brique platrière de 5 cm, plâtre.
La dalle du sous-sol est une dalle de béton de 16 cm avec chape de 2,5 cm, non isolée.
Le sol de la zone d'habitation (RDC) est constitué d'entrevous béton de 20 cm, chape béton de 2,5 cm, non isolé.
CHAUFFAGE, ECS, VENTILATION
La maison est équipée d'un chauffage central, radiateurs anciens sans robinets thermostatiques, température de circulation d'eau : 65°C, bi-tube. La chaudière est une chaudière fioul de 1979.
L'ECS est produite par un cumulus de 300 l. Cette installation a été mise en place par le propriètaire en 1985 pour diminuer la consommation de fioul (période estivale). Chauffage pendant les heures creuses, sans relance.
La ventilation est une ventilation naturelle par infiltrations parasites et ouvertures des fenêtres.
LES CALCULS DE L'ETAT INITIAL
DEPENSES D'ENERGIES
L'état du bâti (construit en 1979, avant toute règle thermique) indique une forte conommation énergétique 369 kWhep/m²/an soit 6979 kWh d'élecricité et 2893 litres de fioul, par an. La chaudière ancienne et le chaffeau électrique donne une émission de 89 kg CO²/m².an.
Habitation extrêment énergivore.
La plus grande partie de la dépense est due au chauffage.

AUDIT THERMIQUE RESIDENTIEL